Une assurance prêt immobilier : que retenir ?

Les banques exigent aujourd'hui de l'assurance-crédit à leurs clients dans le cas d'un prêt immobilier dans l'objectif de protéger ceux-ci d'un éventuel défaut de paiement lié à un accident imprévu. Si on vous impose cette assurance, vous pouvez toutefois choisir votre contrat en oubliant l'assurance groupe de la banque. Lisez cet article pour plus d'éclaircissement sur ce sujet.

Ce qu'il faut savoir sur une assurance de prêt immobilier

Comme souligné précédemment, ce n'est plus possible de nos jours de demander de prêt immobilier auprès des banques sans souscrire à une assurance-crédit. Continuer de lire le site pour mieux comprendre sur la question. Cette loi n'a pas été mise en place pour faire du mal aux clients, plutôt pour les protéger des imprévus qui peuvent arriver demain, par exemple la perte d'emploi, une maladie mortelle, etc. L'assurance vous couvre aussi en cas d'un sinistre, c'est-à-dire, elle rembourse à votre place selon les modalités du contrat, ceci grâce à la mise en place de garanties. En d'autres termes, cette prise en charge se fait grâce aux garanties exigées par les banques selon le type de projet.

Combien coûte cette assurance ?

Le prix d'une assurance est calculé par son Taux Annuel Effectif d'Assurance (TAEA). Connaissez-vous le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) qui prend en compte toutes les valeurs d'une avance immobilière et permet d'analyser les offres ? Le TAEA doit forcément figurer sur les devis que vous évaluez. Si par exemple, vous choisissez une assurance groupe de votre assureur, il est possible de déterminer vous-même votre TAEA. Voici sa formule : TAEA = TAEG avec assurance - TAEG sans assurance. Et, si vous optez pour une assurance externe, votre TAEA sera mentionné sur votre contrat.